Vers un 4e réseau de chaleur bois 

La construction du réseau de chaleur de Besserette

Coût prévisionnel de l’opération : 4,5 M€ HT subventionnés à plus de 50% par l’ADEME et TEPCV

Le projet :

Depuis 2007, trois réseaux de chaleur bois ont été déjà mis en place sur le territoire de Saint-Flour Communauté. Ce nouveau projet porté par la Communauté de communes, répond à la volonté des élus d’agir en faveur de la protection de l’environnement et de la valorisation de la filière bois, dans une logique d’économie circulaire.

Le raccordement au réseau de chaleur bois permettra aux futurs abonnés de réaliser des économies financières sur leurs factures de chauffage et également de maîtriser l’évolution des prix à plus long terme. Ce projet permettra aussi de conforter la filière bois locale grâce à l’approvisionnement en combustible bois et à la valorisation des sous-produits.

En chiffres

Combustibles bois : 3 067 tonnes/an

  • Énergie distribuée : 6 500 MWh/an
  • Bâtiments publics raccordés : 16 (HLM Besserette; Médiathèque Départementale; Services Techniques Municipaux; Centre de secours des pompiers; CCAS; Complexe sportif; Gymnase de la Fontlong; ADSEA; Collège Blaise Pascal; Établissement scolaire Saint Vincent; Hôpital; Lycée Haute-Auvergne; Gymnase de Besserette; École de Besserette; Maison de quartier; ALSH).
  • Longueur du réseau : 2,8 km 

L’actualité des travaux

Ouverture de la nouvelle chaufferie bois à Besserette

Emmanuelle WARGON, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, à profiter de son déplacement à Saint-Flour pour visiter le 4ème réseau de chaleur bois de Saint-Flour Communauté : la chaufferie de Besserette.Mise en service depuis...

Réseau de chaleur bois de Volzac : début des travaux

Jeudi 8 novembre, les travaux de terrassement du futur réseau de chaleur de Volzac ont débuté. Il s’agit du troisième projet de ce type conduit par la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour pour l’utilisation de l’énergie bois et le soutien de la filière...

UN MODE DE CHAUFFAGE RESPECTUEUX DE L’ENVIRONNEMENT

Le projet de Besserette développera un mode de chauffage qui préservera l’environnement grâce à l’utilisation d’une énergie renouvelable. Il permettra de réduire la dépendance aux énergies fossiles par le changement de mode de chauffage des bâtiments existants.
L’utilisation du bois permettra d’éviter le dégagement de 1 400 tonnes de CO2 dans l’atmosphère et d’économiser l’équivalent de 750 000 litres de fioul par an. Le mode de traitement des fumées sera très performant, les émissions de particules de la chaufferie seront équivalentes à 22 poêles récents ou inserts.

UN RÉSEAU FAVORABLE POUR L’ÉCONOMIE

Le raccordement au réseau de chaleur bois permettra aux futurs abonnés de réaliser des économies financières sur leurs factures de chauffage et également de maîtriser l’évolution des prix à plus long terme. Ce projet permettra aussi de conforter la filière bois locale grâce à l’approvisionnement en combustible bois et à la valorisation des sous-produits.

UN LEVIER POUR L’EMPLOI

Ce nouveau réseau de chaleur bois s’inscrira dans la démarche de développement durable du territoire. De plus, il aura une incidence directe sur l’emploi local avec l’approvisionnement en combustible bois, la maintenance et l’exploitation de la chaufferie. À titre d’exemple, selon les ratios transmis par l’Association Bois Énergie 15 et Méthanisation, 3 300 tonnes de bois consommés contribueront à la création de 2 Équivalents Temps Pleins (ETP) pour l’approvisionnement et 0,5 ETP pour l’exploitation.