En raison du déficit de précipitations marqué dans le département du Cantal depuis plusieurs mois, des mesures de limitation provisoire des usages de l’eau sont en vigueur. La commune de Saint-Flour est concernée par l’activation des mesures du niveau 3 « CRISE » du plan sécheresse qui porte sur la restriction pour les particuliers et les professionnels des usages de l’eau.

L’arrêté préfectoral n° 2019-999 en date du 7 août 2019 rend applicable les dispositions suivantes (usages publics ou privés) :

Mesures de Niveau 3 «Crise» du plan sécheresse

Sont interdits tous les usages de l’eau dès lors qu’elle est prélevée dans le milieu naturel (réseaux d’alimentation publics ou privés, cours d’eau quel qu’il soit, sources, plans d’eau non collinaires, puits et forages) à l’exclusion des réserves d’eau faites hors période de sécheresse délimitée par l’entrée en vigueur de l’arrêté de restriction des usages à l’exclusion de ceux répondant aux exigences de santé, de la salubrité publique, de la sécurité publique et de l’alimentation en eau potable destinée à la consommation humaine et animale.

Ces mesures sont applicables jusqu’au 30 septembre 2019 inclus et sont susceptibles d’être modifiées en fonction de l’évolution de la situation.

La Commune de Saint-Flour a, immédiatement, mis en application les dispositions de l’arrêté préfectoral.

  • L’arrosage des espaces verts est réalisé à partir d’une réserve d’eau non potable constituée durant la période hivernale.
  • Les fontaines publiques sont alimentées en cycle fermé.

Dans cette période de sécheresse, la population sanfloraine est invitée à maîtriser sa consommation d’eau quotidienne. Des gestes simples peuvent y contribuer : privilégier les douches de courte durée, installer des équipements sanitaires économes en eau, optimiser le fonctionnement des appareils de lavage en assurant leur pleine charge, réutiliser l’eau autant que possible et récupérer les eaux pluviales en cas d’orage ou de pluie.

Ces mesures de prévention sont de nature à limiter le risque de manque d’eau potable en cas de persistance du phénomène de sécheresse.
Une information à l’ensemble de la population, aux établissements publics et privés est diffusée par les réseaux sociaux et dans les boîtes aux lettres de la commune.